Aurélien Gamboni développe une pratique artistique d’investigation. Travaillant souvent par collaboration, il réalise des enquêtes de terrain qui se déploient ensuite sous forme d'installations, de textes ou de conférences/performances.

Dans chacune de ses enquêtes, il s'attache à des objets "médiateurs" – images, récits ou fragments narratifs – capables d'opérer comme des outils de pensée, des objets dont il suit la trace au fil de ses voyages, convoquant au passage de nouveaux publics autour de problèmes partagés. Après avoir mené une enquête de longue haleine sur L'escamoteur de Jérôme Bosch et l'"écologie de l'attention", il développe actuellement avec Sandrine Teixido une investigation sur le maelström d'Edgar Allan Poe et les politiques de la nature, qui les a conduit du sud du Brésil au nord de la Norvège, jusque dans la région transfrontalière (USA-Canada) des Grands Lacs. Cette recherche a donné lieu à plusieurs expositions et performances dans des institutions (musée, centre d'art, biennale et festival) en Europe, au Brésil et aux Etats-Unis.

Ancien co-curateur de l'espace d'art indépendant Forde (2006-2008), Aurélien Gamboni a également fait partie du collectif de chercheurs et d'artistes Save as draft (2010-2012) travaillant sur les représentations du changement climatique, et contribué au projet de recherche FNS The Anthropocene Atlas of Geneva (TAAG) de la Haute école d'art et de design–Genève, où il enseigne actuellement.

Il a participé à de nombreuses expositions en Suisse et à l'étranger, parmi lesquelles: If It’s A Bird, Shoot It!, SculptureCenter, Long Island City, NY, 2008 ; Fragile monumente, Susie Q Projects, Zurich, 2009 ; The Big Picture, galerie Tanya Leighton, Berlin, 2009 ; Aurum, Centre PasquArt, Bienne, 2009; Weather Permitting, 9e Biennale du Mercosul, Porto Alegre, 2013 ; Voglio Vedere le Mie Montagne, Museo MAGA, Gallarate, 2015 ; Guanabara Bay: Hidden Waters and Life, Museu de Arte Contemporânea, Niterói, 2016 ; A tale as a tool, Centre de la Photographie Genève, 2017; Eblouissements, 5e Biennale de Lubumbashi (RDC), 2017. Il a reçu plusieurs prix et distinctions, parmi lesquelles un Swiss Art Award en 2011 et 2016.

>

CV_2020_ Fr

>>

CV_2020_Eng

fr / eng