fr / eng

The Conjurer: towards an ecology of attention

 

 

 

 

 

 

 

Alternating methods of criminal, artistic, political and social investigation, this inquiry focuses on "The Conjurer" by Hieronymous Bosch (or a disciple), a painting which surprisingly appears to anticipate the most contemporary forms of manipulation of collective attention.

Could this scene be used as a conceptual tool allowing us to (re)consider issues related to our own time? For several years, this question motivated the collection of numerous documents and testimonies, which today have led to a series of installations and lectures / performances.

The investigation thus follows the tracks of the various people and objects who shared the turbulent fate of this enigmatic artwork: used as a model for a series of political cartoons shortly after May '68, then stolen by one of the founders of the extreme left group Action Directe in 1979, the painting also appears to hold one of the most effectively concealed visual enigmas of its time. Furthermore, it offers the occasion to question, in dialogue with literary theoretician Yves Citton, the contemporary politics and economy of attention, and to contribute to the definition of a new "ecology of attention".



>>

>

Jérôme Bosch [ou disciple], L’Escamoteur, peint après 1496, huile sur bois, 53 x 65 cm, coll. Musée municipal de Saint- Germain-en-Laye

> projects: On balls and brains, Les Urbaines, Lausanne; Piano Nobile, Geneva; théâtre de Fontainebleau
Once you pop, the fun doesn't stop, Théâtre de l'Usine, Geneva
News from Above, Curtat Tunnel, Lausanne

> texts: L’Escamoteur: économie de l’illusion, écologie de l’attention
in Puissances de l’illusion, Presses universitaires de Grenoble
L’Escamoteur, ou le crime envisagé
in CCC Newsletter#10

What is interesting is not the image as a representation of reality, but its dynamic power, its ability to stir up and build projections, interactions and narrative frames structuring reality. What is interesting in the image is its ability to select among infinite possible perceptual experiences, so that imagination becomes imagin/action.
Franco Berardi (Bifo), The image dispositif

Un dispositif que ses victimes activent malgré elles, c’est cela la définition
d’un système sorcier!
I.Stengers et P.Pignarre, La sorcellerie capitaliste

Et dans un recoin – je t’assure que c’était un recoin sombre – , je découvre le tableau. C’était très bizarre parce que l’impact de le trouver, je ne sais pas, ça m’a fait siffler l’oreille. Une sensation physique qui s’est produite devant ce tableau. C’est un tableau vraiment très impressionnant, assez grand, de format cinémascope. Et il a une intensité de couleurs, de cette première vision je me souviens d’une couleur bleue métallisée, je ne sais même pas si elle existe dans le tableau. Ça m’a laissé cette impression de bleu très intense. Le tableau est vraiment un tableau extraordinaire. Par une sorte de relief, une juxtaposition de personnages et de couleurs, de robes moyenâgeuses qui sont toutes d’une couleur pétante. Tu as des bruns, des ocres, des rouges, tu as les coiffes des personnages. Non vraiment, la découverte du tableau est un moment intense.

Extract from an interview with Jean-Marc Rouillan, describing the robbery of the painting in 1979

Schema: the elements on the table
"On balls and brains (ces balles qui nous restent dans le cerveau)", carte à gratter

Attention is like water. It flows. It’s liquid. You create channels to divert it, and you hope that it flows the right way.

Apollo Robbins, pickpocket

 

 

Tim, L’Express, 31 march - 6 april 1969
Piem, Le Figaro, 6 march 1972
"On balls and brains", stills from the conference / performance at Piano Nobile, Geneva, february 2014

Cela nous permettait d'entrevoir un autre forme de manipulation que celle du bonneteur ou de l'escroc, une manipulation peut-être dans le sens premier du terme, celui de manier avec soin, de manier des matériaux qui peuvent être fragiles, toxiques, ou même explosifs.

 

Le premier ressort de ce tour, et la raison de son succès, c'est l'analogie qu'il établi entre la balle et notre attention. Notre attention se fixe sur la balle, elle s'y attache, de sorte que lorsque le bonneteur va venir manipuler la balle, c'est notre attention qu'il manipule dans le même temps.

 

Si on dit qu'on peut "prêter attention à", ça veut bien dire que cette attention nous appartient en premier lieu. Et si on dit qu'on peut "accorder notre attention à", ça veut dire aussi que dans cette opération il y a une espèce d'accord, un pacte.