fr / eng

>> download the booklet "Le Tiret"

>> the September 13th invitation

Le Tiret
Sculpture, booklet and public events

Triennale Bex & Arts 2020
22.6.–18.10.2020

Conceived for the Bex & Arts Triennial, this sculpture appears as a typographic sign integrated in the landscape: a 4 meters long « dash » carved in a granit stone from the Alps, to be discovered in the Szilassy garden.

This gesture pays tribute to Swiss novelist Alice Rivaz (1901 - 1998), who wrote about the dash separating the dates of birth and death on our graves, evoked in several of her short stories. While it is supposed to « contain the entirety of one’s life », yet the dash cannot testify about the richness of experiences and relations that composed our existence. Furthermore, it highlights the particular tension between the « entry » and the « exit », between the various places and the different times that we will cross during our journey. A movement which is also difficult, constituted by « a succession of thick layers that we need to pierce » – attesting both to the condition of women in her time and to the position of subalterns, of humbles, of the people that are prevented to achieve their basic aspirations, and to whom Alice Rivaz attempted to give a voice.

The sculpture also functions as a simple bench, inviting the public for a pause, and occasionally hosting a series of public discussions and readings. It is accompanied by a 44 pages booklet, including fragments of interviews with specialists of the work of Alice Rivaz. This edition is available in the exhibition, can be purchased in several independent bookshops*, or downloaded freely on this website.


The September 13th program:

1:30pm – 3pm     Meeting with the committee members of Association Alice Rivaz
4:30pm – 6pm     The readers assembly (participatory reading sessions)

The grave of Alice Rivaz at cimetière des Rois, in Geneva
Sketch for the sculpture, based on the dash from Rivaz’s grave
"Le Tiret" (the dash), realized by studio Cal-AS Photo: Jacques Betant

Alice Rivaz : une écriture des aspirations inaccomplies, laissant entrevoir d’autres devenirs possibles

Dans ses romans et nouvelles, Alice Rivaz s’était résolument détournée des grandes figures et des grands événements de l’Histoire pour prêter attention à l’inachevé de la vie, aux récits et aspirations des sans-voix. Son engagement remarqué pour les droits des femmes et la dignitié des plus humbles ne passait pas par une approche théorique ou surplombante, mais par une écriture au plus proche des êtres et de leur parcours de vie. Reconnue comme une romancière majeure de la littérature romande, pionnière de l’engagement féministe dans la littérature francophone (son roman La Paix des Ruches, publié à Paris en 1947, précède de deux ans Le Deuxième sexe de Simone de Beauvoir), elle occupe aujourd’hui néanmoins une place encore étonnamment discrète dans la mémoire collective, dont témoigne la facture modeste de sa tombe au cimetière des Rois à Genève.

Conçue sur la base d’un moulage du véritable tiret de la tombe d’Alice Rivaz, cette sculpture se propose de reprendre un motif récurent dans l’œuvre de la romancière (notamment dans ses nouvelles "Une Marthe" en 1944 et "La Bonne" en 1986) et de lui conférer une dimension qui assumerait enfin – et en guise d’hommage – un véritable statut de momument. Un monument qui ne conçoit pas sa portée uniquement en tant que symbole, mais plutôt comme une image de pensée que nous aurait léguée Alice Rivaz, qu’il s’agit de faire travailler dans cette époque qui est la nôtre, tiraillée entre des héritages à re-penser et des avenirs à ré-écrire. Le tiret devient alors un abri, une plateforme ou un simple banc, afin d’accueillir une série de rencontres, entretiens et séances de lecture avec des écrivain.e.s, philosophes, éducateurs. trices, musicien.ne.s, militant.e.s, performers, et autres actrices et acteurs et engagé.e.s dans la défenses des causes chères à la romancière.

Initiée lors de la Triennale Bex & Arts 2020, cette démarche se poursuivra dès 2021 à la Villa Bernasconi, qui accueillera la sculpture dans un parc du Grand-Lancy (Genève) et poursuivra le programme de rencontres sur un format annuel.

A coproduction by the Bex & Arts Triennial and Villa Bernasconi – centre d'art
Supported by the City of Geneva, the City of Lancy, and Ongaro & Co S.A.

Sculpture conceived by Aurélien Gamboni and realized by Vincent Du Bois, studio Cal-AS

Booklet designed by Schaffter Sahli, and printed at 800 copies by Noir sur Noir, Geneva
* It can be purchased for 8 CHF in the following bookshops: Le Rameau d'Or, Nouvelles Pages, La Dispersion, Librairie du Boulevard (Genève), La Méridienne (La Chaux-de-Fonds)




>>
>